20 mai 2017

#17 The Book of Ivy, tome 1




Voilà cinquante ans qu'une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d'une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d'Amérique s'est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd'hui, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, lors d'une cérémonie censée assurer l'unité du peuple. 
J'ai seize ans cette année, et mon tour est venu. 
Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu'on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche...
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.







Auteur : Amy Engel
Editeur : Lumen
Prix : 15 €
Parution : 5 mars 2015
Nombre de pages : 342 pages










Mon avis : Je vous retrouve aujourd’hui pour ma chronique du roman, The Book of Ivy, d’Amy Engel. J’ai entendu tellement de bien de cette dystopie, qu’il fallait absolument que je la lise à mon tour, pour pouvoir me faire mon propre avis. C’est le premier livre des éditions Lumen que je lis et j’ai bien l’intention dans découvrir beaucoup d’autres, j’en ai d’ailleurs déjà pas mal acheté. 

Je trouve la couverture française, plus belle que la couverture originale. J’aime beaucoup le rendu du dos dans ma bibliothèque, on y retrouve une partie du dessin de la couverture. Pour la 4ème de couverture, le résumé est assez complet, il nous plonge directement dans l’univers et l’histoire du livre. 

À la suite d’une guerre nucléaire, les hommes se sont enfermés derrière une gigantesque barrière pour se protéger du monde extérieur. Dans ce nouveau monde, on suit l’histoire d’Ivy Westfall, filles d’une des deux grandes familles dirigeantes de la ville et descendantes du « fondateur» de cette même ville. La ville est séparée en deux parties et chaque année, les fils et les filles des deux côtés doivent se marier, pour continuer à faire régner la paix. Cette année, c’est le tour d’Ivy Westfall, d’épouser Bishop Lattimer, le fils du président. Mais derrière ce mariage arrangé, ce trame un vrai complot. Ivy a une mission : tuer Bishop pour enfin redonner l’avantage à sa famille. Parviendra-t-elle a tuer, celui qui va devenir son mari ? 

Nous sommes ici dans un univers dystopique assez restreint, en effet, l’histoire se déroule principalement dans la ville de Westfall. J’ai trouvé cet univers un peu fermé, j’aurais voulu découvrir l’extérieur de la ville, passer derrière la barrière. Cependant, la fin du livre m’a rassuré, puisque dans le prochain tome, nous allons pouvoir explorer le monde et découvrir ce qui l’en reste après cette guerre. 

L’écriture est assez fluide et très facile à lire. L’auteur nous transporte dans son univers et l'on a du mal à s’en détacher. 

J’ai adoré le personnage d’Ivy, c’est une jeune fille forte et courageuse, mais aussi attentionnée et fidèle. Elle est aussi têtue et déterminée, malgré l’influence de sa famille, elle va se faire sa propre opinion et suivre sa voie. On apprend peu à peu a la connaître et j’ai beaucoup aimé la suivre tout au long de son histoire.  
Le personnage de Bishop m’a beaucoup plu, mais j'ai surtout été très intriguée par ce jeune homme. Comme nous suivons Ivy, nous le découvrons sous le point de vue de la jeune fille, qui a été élevé pour le tuer. Mais elle va vite découvrir que c’est un jeune homme calme, réfléchi et qui agit, selon ce qu’il croit être juste, sans se laisser influencer par les autres.
Les personnages secondaires sont très bien travaillés et très présents, que ce soit le père d’Ivy, Callie où le président Lattimer. Callie et son père n'ont qu’une chose en tête, la mission d’Ivy et surtout sa réussite. Ils ne s’intéressent pas à Ivy, ce sont des personnages égoïstes et j’ai été écœurée de la façon dont ils ont traité Ivy. 

Je vous recommande grandement ce roman qui a été un très bon moment de lecture. J’ai vraiment hâte de me plonger dans la suite de cette histoire et de retrouver Ivy et Bishop. 

Et vous, qu'avez-vous pensé de ce premier tome ? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire